Quel est le coût d'installation d'un va-et-vient ?

Un va-et-vient est une sorte d’interrupteur qui permet d’allumer et d’éteindre une ou plusieurs lampes de deux endroits différents. Ce qui le différencie d’un interrupteur, c’est que ce dernier assure la commande de l’éclairage depuis un seul endroit dans la pièce. En fait, ce système d’allumage est destiné à une pièce possédant deux accès. Cet article va vous présenter tout ce qu’il y a à savoir à son propos.

Demandez gratuitement des devis pour vos travaux électriques

De quoi a-t-on besoin pour installer un interrupteur va-et-vient ?

Que les travaux soient réalisés par un électricien ou par vos soins, vous aurez besoin des matériels suivants :

  • Deux interrupteurs va-et-vient,
  • Des fils de liaison dont la longueur dépendra de la distance entre les deux interrupteurs, mais aussi de la distance depuis les interrupteurs vers l’éclairage. Ils sont au nombre de 4 en général avec des couleurs différentes et de 1.5 mm de diamètre (bleu pour le neutre, rouge pour la phase, vert ou jaune pour la terre et orange pour la navette).
  • Une gaine ICTA à la longueur des intervalles entre les points de raccordement,
  • Un disjoncteur de 10 ou 16 A au tableau,
  • Un interrupteur différentiel de 30 mA au tableau.

Une fois que vous avez réuni tous ces matériels, vous pouvez passer ensuite au branchement va-et-vient.

Comparez des devis gratuits pour vos travaux électriques

Comment brancher un interrupteur va-et-vient ?

Au premier constat, vous allez tout de suite comprendre qu’un va-et-vient possède trois bornes, tandis qu’un interrupteur classique n’en possède que deux. À noter qu’il est possible d’installer plusieurs commandes va-et-vient pour un luminaire, il faudra simplement ajouter un bouton-poussoir avec télérupteur.

Bref, pour installer un interrupteur va-et-vient, vous avez deux choix possibles et il faut qu’il suive la norme pour votre sécurité.

Installation d’un va-et-vient simple

Le câblage va-et-vient n’est pas si différent que celui d’un interrupteur classique. Les fils devront juste arriver à destination. Une fois qu’il est en place, vous allez dénuder tous les fils présents dans la boîte d’encastrement, environ 1,5 cm à 2 cm. Ensuite, connectez la phase rouge sur la borne L et les navettes sur les bornes 1 et 2. Refermez la boîte en vous assurant que les fils soient bien en place et remettez la plaque de finition.

Procédez de la même manière avec le second commutateur. Il ne vous reste plus qu’à remettre le courant et tester l’installation va-et-vient. Quant aux fils de terre et le neutre, ils permettent la liaison entre l’éclairage et le tableau électrique. Si votre dispositif dispose d’un témoin lumineux ou d’une borne N, vous devez la relier au fil bleu, c’est-à-dire le neutre.

Installation d’un va-et-vient double

La pose d’un interrupteur va-et-vient double est nécessaire afin d’éviter plusieurs va-et-vient posés les uns après les autres. À chaque bouton, le nombre de bornes est doublé.

Pour ce faire, l’installation est simple. Connectez la phase de l’interrupteur sur la borne L. Ensuite, utilisez un second fil de phase pour relier les deux commutateurs à la borne adaptée (la borne L). Sur le second interrupteur, chaque borne L est reliée au point lumineux par la phase. Le reste, c’est comme un va-et-vient simple, donc les navettes reliées aux bornes 1 et 2.

La norme recommandée

Pour les installations domestiques, il est important de respecter la norme NF-C 15-100. Cela suppose l’utilisation de fils dont la section est d’au moins 1,5 mm². Respectez la limite de points lumineux par éclairage, soit au nombre de 8.

Protégez chaque branchement par un disjoncteur d’au moins 10 A. Il est important de tenir compte de l’emplacement des interrupteurs pour le choix des interrupteurs.

100 % gratuit : devis pour vos travaux électriques

Le budget à prévoir pour installer un va-et-vient

Deux paramètres sont révisés dans l’installation d’un va-et-vient : le coût du matériel et la prestation de l’électricien pour la pose. Le prix d’un interrupteur peut aller de 3 € à 150 €, variant en fonction du modèle. Quant à la pose, un électricien propose en moyenne 30 à 60 €, fourniture comprise. Cela peut descendre à 20 € pour une pose intégrée dans un chantier plus important.