types interrupteur

Si choisir un interrupteur peut paraître banal de prime abord, cela reste un choix à faire avec prudence. Il existe en effet un grand nombre d’interrupteurs électriques, qui s’adaptent à vos besoins, voire à vos goûts. Pour vous aider à acheter un interrupteur adapté à votre utilisation, voici un rappel sur les différents types d’interrupteurs et des conseils pour bien les choisir.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Interrupteur et normes électriques

La norme électrique française impose un certain nombre de critères au sujet de l’installation d’un interrupteur. Optez systématiquement pour un interrupteur électrique portant la norme française (NF). Et n’oubliez pas que les normes électriques imposent l’installation d’un interrupteur à une hauteur de 1m30 maximum, pour faciliter leur accessibilité.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour vos travaux électriques)

Les différents types d’interrupteur

Il existe sept types d’interrupteurs, chacun adapté à un usage spécifique. Il y a de fortes chances pour que vous ayez besoin de plusieurs modèles d’interrupteur pour votre installation électrique, évitez donc de n’acheter qu’un seul modèle d’interrupteur électrique.

Voici les différents types d’interrupteur existants et leur usages :

  • Interrupteur unipolaire : interrupteur « classique » par excellence, cet interrupteur électrique permet de contrôler un point lumineux. Il sera souvent utilisé dans une pièce petite, comme un bureau.
  • Interrupteur bipolaire : tout comme l’interrupteur unipolaire, ce type d’interrupteur électrique contrôle un seul point d’éclairage. Il permet néanmoins d’éviter les courts-circuits dans les pièces humides. On l’installera donc en cuisine ou en salle de bain.
  • La minuterie modulaire électronique : rarement utilisée par les particuliers, la minuterie modulaire électronique permet d’allumer un ou plusieurs points d’éclairage pour un laps de temps déterminé. Il est utilisé dans les endroits de passage, souvent dans les halls d’immeubles, pour éteindre automatiquement les lumières après le passage des occupants.
  • Interrupteur double : un interrupteur double va contrôler deux points d’éclairage à la fois. On le placera dans une pièce vaste qui dispose de deux points d’éclairage.
  • Interrupteur deux directions : aussi appelé interrupteur va-et-vient, l’interrupteur deux directions, comme son nom l’indique, permet de contrôler un seul point lumineux grâce à deux interrupteurs. Il sera installé dans les pièces vastes, à deux entrées, ou encore dans une chambre (le premier interrupteur à l’entrée de la chambre, le second à proximité de votre lit).
  • Interrupteur inverseur : utilisé en complément d’un interrupteur deux directions, l’interrupteur électrique va contrôler un seul point d’éclairage avec trois interrupteurs ou plus. Il vous suffira pour cela d’un seul interrupteur inverseur, complété de deux interrupteurs deux directions, ou plus. On l’utilisera dans les pièces vraiment vastes, à trois entrées ou plus.
  • Relais à impulsion : installé directement dans un tableau électrique, le relais à impulsion fonctionne par impulsion électromagnétique. Il permet de contrôler plus facilement vos poussoirs et de leur attribuer un nouveau point d’éclairage si nécessaire.

Des électriciens professionnels locaux vous chiffrent gratuitement votre chantier >>

Autres caractéristiques d’un interrupteur électrique

Si le choix d’un interrupteur sera d’abord déterminé par des considérations purement pratiques (c’est-à-dire selon l’architecture de votre maison et vos besoins), d’autres critères entreront en compte, à savoir le design ou la praticité de l’interrupteur choisi.

Il est loin le temps où il n’existait que de « bêtes » interrupteurs carrés en plastique, tous uniformes. Aujourd’hui, votre choix sera plus large, et pourra être déterminé par de nombreuses caractéristiques :

  • La taille de l’interrupteur : un interrupteur plus large sera plus pratique à manier (avec le coude par exemple), mais aussi moins esthétique.
  • La forme : si rien n’est plus pratique qu’un interrupteur carré, un interrupteur rond pourra vous paraître plus agréable à l’œil !
  • La couleur : fini le blanc uniforme, vous trouverez désormais de nombreuses couleurs d’interrupteurs électriques, de manière à assortir interrupteur et décoration intérieure.
  • Le rétro-éclairage : besoin d’y voir plus clair la nuit ? Des interrupteurs électriques rétro-éclairés vous permettent de repérer directement vos interrupteurs dans l’obscurité… à éviter dans une chambre à coucher !
  • La matière : le plastique est pratique et peu coûteux, mais aussi moins agréable au toucher. Pourquoi ne pas céder à un interrupteur en ardoise, en métal, en marbre, en plexi ou encore en verre.
  • Le sur-mesure : enfin, pour un design optimal, vous pouvez vous offrir un interrupteur électrique sur-mesure, qui sera bien entendu beaucoup plus coûteux !