normes électrique salle de bain

S’il y a bien un endroit délicat pour toute installation électrique, c’est clairement la salle de bain. Et pour cause, comme pour toutes les pièces humides, l’électricité de la salle de bain doit être réfléchie en fonction des règles élémentaires de sécurité. Il faut d’ailleurs suivre attentivement la norme électrique de salle de bain. Aujourd’hui, Travaux électriques vous en dit plus sur les normes électriques d’une salle de bain et vous accompagne dans votre installation.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux

L’électricité dans la salle de bain

Il est évident qu’installer l’électricité dans une salle de bain ne se fait pas n’importe comment. L’enjeu principal est de limiter au maximum le risque d’électrocution, favorisé grandement par la présence d’une douche, d’un lavabo ou d’une baignoire.

Pour vous assurer d’une installation électrique sûre, il est obligatoire de suivre la norme électrique française NF C 15-100, qui vous indique les normes électriques d’une salle de bain.(Demandez gratuitement des devis de professionnels pour la mise aux normes de vos installations électriques)

Salle de bain et norme électrique

Les différents volumes de la salle de bain

Les normes électriques des salles de bains divisent la pièce en quatre volumes différents :

  • Le volume 0 : concerne l’intérieur de la douche et/ou de la baignoire. Aucun appareil électrique, quel qu’il soit, n’y est toléré.
  • Le volume 1 : englobe tout ce qui est au-dessus de la douche, ou de la baignoire (depuis le haut de la douche ou de la baignoire jusqu’à 2,25m de hauteur). Dans cette zone, on peut placer un éclairage faible tension ou encore un chauffe-eau électrique si aucune autre place n’est disponible pour cela. Cependant, le circuit doit être protégé par un interrupteur différentiel 30mA.
  • Le volume 2 : concerne tout ce qui est situé à moins de 60 centimètres de la baignoire et de la douche. On peut y installer des radiateurs électriques, ainsi que des éclairages avec isolant double ou encore une prise de courant pour rasoir (20 à 50 volts, en hauteur ). Un interrupteur différentiel 30mA doit protéger cette zone.
  • Le volume 3 : englobe tout le reste de la salle de bain. On peut y installer la plupart des appareils électriques, y compris des prises de courant (sauf au sol) ou un interrupteur général, à condition que le tout soit équipé d’un interrupteur différentiel de 30 mA.

La norme électrique d’une salle de bain en bref

Pour résumer, il est à noter :

  • Qu’aucun appareil électrique n’est admis au niveau de la douche ou de la salle de bain.
  • Qu’il est recommandé de poser des éclairages à partir de la zone 2 uniquement.
  • Que les prises électriques au sol sont interdites dans la salle de bain.
  • Que l’installation électrique de la salle de bain doit être protégée par un disjoncteur différentiel haute sécurité de 30 mA.

Si le respect de la norme électrique de salle de bain est obligatoire, rien ne vous empêche d’aller plus loin encore. Pour une sécurité optimale, on évitera ainsi la moindre installation électrique dans les volumes 1 et 2, si la taille de la salle de bain le permet.

Des professionnels près de chez vous chiffrent gratuitement vos travaux électrique de salle de bain

Électricité et salle de bain : les précautions à prendre

Pour terminer, il faut savoir que les normes électriques d’une salle de bain ne sont pas les seules à pouvoir limiter les risques d’électrocution. Le bon sens et la prévoyance vous permettront ainsi de faire de votre salle de bain un endroit sûr à 100%.

Voici quelques conseils pour sécuriser l’installation électrique d’une salle de bain au-delà des simples normes :

  • Préférez situer l’interrupteur général en dehors de la salle de bain .
  • N’utilisez jamais un appareil électrique dans votre bain ou votre douche.
  • Si vous disposez d’une machine à laver ou d’un sèche-linge en volume 3 de votre salle de bain, équipez-les de prises de courant spécialisées pour salle de bain.
  • Ne manipulez jamais votre installation électrique de salle de bain sans avoir activé le disjoncteur.