Conseils pour domotiser sa maison

Le développement du système domotique est de plus en plus performant qu’un simple bouton pour éteindre une lampe. Attention toutefois à ne pas confondre maison connectée et motorisée. Dans une maison intelligente, les différents équipements sont commandés par une seule et même télécommande, qu’elle soit filaire ou sans-fil. Domotiser sa maison revient à rendre sa vie quotidienne plus facile.

Exigez gratuitement des devis de construction de maison intelligente

Qu’est-ce que la domotique ?

La domotique désigne l’ensemble des techniques d’automatisme, de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications utilisées au sein d’un édifice interopérable. Ce principe vise à centraliser le contrôle de tous les systèmes et sous-systèmes de votre logement et du réseau entier. Aussi, la domotique vise à offrir des solutions techniques permettant de satisfaire vos besoins en termes de confort, de sécurité et de communication.

Au tout début, la domotique avait pour objectif d’automatiser son habitation en :

  • Ouvrant et fermant automatiquement les volets,
  • Ouvrant le portail électrique,
  • Gérant le chauffage,
  • Gérant l’éclairage, etc.

De ce fait, ces équipements peuvent être activés à distance en passant un coup de téléphone ou en envoyant un SMS à votre maison, et ce, avant même l’avènement des Smartphones. Actuellement, le domaine a énormément évolué pour devenir la domotique 2.0 ou maison intelligente. En effet, les équipements de la maison ne se contentent plus d’être pilotés et automatisés. Ils communiquent entre eux, ce qui permet à votre domicile de réagir en fonction des circonstances. Sinon, vous pouvez découvrir ici combien peut coûter une installation domotique.

Gratuit et sans engagement : devis de construction de maison intelligente

Les principales technologies utilisées pour domotiser sa maison

La domotique utilise 3 principales technologies pour améliorer les besoins d’une maison.

La communication intrahabitat

Il s’agit ici de la communication à l’intérieur de l’habitat et qu’on nomme HAN ou Home Area Network. Ce type de technologie peut être filaire, radio, courant porteur en ligne ou infrarouge. La communication filaire est préconisée dans une construction neuve, c’est-à-dire lors d’un chantier. En rénovation, la communication radio est recommandée. En revanche, la plupart des systèmes domotiques privilégient les systèmes de passerelles pour une interaction à distance par le biais du protocole IP.

La communication extrahabitat

Ce type de technologie est un prolongement naturel très commun en matière de domotique. Il a évolué avec l’internet et permet d’accéder à votre maison depuis tous les accès internet, et ce, par un protocole sécurisé. La centrale domotique peut donc utiliser des services personnalisés ou recevoir des instructions des propriétaires du bâtiment ou des informations utiles de l’extérieur de façon plus ou moins automatisée. L’accès internet haut débit offre actuellement une communication facilitée avec l’extérieur de votre maison.

Les interfaces homme/machine

Le navigateur web peut faire office d’interface humaine pour toutes les applications dont les plus courantes sont l’application sur les OS Android, Apple ou Windows. L’interface homme/machine peut aussi utiliser des équipements autres que l’écran et le clavier. Il s’agit notamment :

  • De la voix,
  • Des surfaces tactiles,
  • Des badges,
  • D’un mouvement de la main,
  • Des objets divers, etc.

Obtenez plusieurs devis de construction de maison intelligente

Principe de domotisation d’une maison

Pour domotiser votre logement, vous devez mettre en place un système domotique. Ce dernier est toujours composé des mêmes équipements qu’importe le système ou la technologie utilisée. Dès lors, on parle ici :

  • Du cerveau qui centralise toutes les informations de votre habitat et qui déclenche les actions.
  • De capteurs : ces derniers servent de vue, ouïe et odorat pour le cerveau. Ce sont des périphéries permettant à votre maison de savoir tout ce qui se passe.
  • Des actionneurs : grâce aux actionneurs, non seulement la maison sait tout ce qui se passe, mais elle va pouvoir agir et réaliser des actions. Ce sont les périphéries qui permettent de piloter les appareils.

Le cerveau va déclencher les actions en fonction des informations reçues. Par exemple, s’il ne détecte aucune présence dans la maison, le cerveau peut passer le radiateur en mode éco et éteindre les lampes. Pour domotiser votre maison, vous avez le choix entre les technologies filaires et sans fils.