La rénovation électrique d’une maison ou d’un appartement s’impose lorsque les installations sont vieillissantes ne répondent plus aux normes en vigueur.

Cela dit, les travaux peuvent coûter une certaine somme, mais heureusement des solutions de financement de travaux existent bien pour y pallier.

Découvrez-les en parcourant cet article !

Quand refaire l’électricité de votre logement ?

D’une manière générale, les travaux de rénovation électrique s’imposent lorsque les équipements correspondants ne répondent pas à la norme d’électricité NFC 15-100. À noter que seul un professionnel spécialisé peut attester de la fiabilité de vos installations.

Si vous constatez également le vieillissement ou le dysfonctionnement de ces dernières, mieux vaut penser à passer à leur amélioration.

Concrètement, comment évaluer votre système électrique ?

Votre équipement domestique doit être doté de :

  • Un disjoncteur de coupe générale d’électricité
  • Un tableau réunissant coupe-circuits et fusible de protection
  • Prises de courant avec broche terre intégrée

Spécifiquement pour les prises électriques, il faut s’assurer que :

  • Elles sont bien fixées
  • Elles ne chauffent pas durant un usage prolongé

En ce qui concerne les salles d’eau, il est impératif de confirmer que les prises, l’éclairage et le chauffage électrique respectent une distance de plus de 0.60 mètre de la baignoire, de la douche ou du robinet.

Après avoir porté votre attention sur les éléments précités, vous pouvez décider d’entamer ou non des travaux de rénovation électrique.

Quel type de financement choisir pour vos travaux électriques ?

Vous avez décidé de rénover vos installations électriques, mais vous ne disposez pas toujours des fonds nécessaires pour vous aider à vous exécuter. Prenez toujours le temps de demander un certain nombre de devis pour connaître le budget que vous devez réserver à cet effet.

Concrètement, la réhabilitation totale de votre réseau électrique peut être estimée entre 4800 euros et 6000 euros HT, notamment pour un logement de 60 m².

Pour revenir au vif du sujet, il existe des solutions de financement que vous pouvez exploiter en fonction de l’ampleur de votre projet. On vous cite quelques-uns :

Les aides financières de l’État

  • Les subventions peuvent se manifester par :
  • Le chèque énergie
  • Une aide l’ANAH ou des collectivités locales
  • L’éco-prêt à taux zéro
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique
  • La prime à l’amélioration de l’habitat
  • Le prêt à l’accession sociale (PAS)
  • Le prêt à l’amélioration de l’habitat
  • La prime énergie

La tontine rotative

Elle se présente comme une association d’épargne mutuelle qui réunit logiquement des épargnants en vue de financer un projet précis, et ce par tour. Ce lien vous mènera sur une plateforme dédiée qui vous permettra de recevoir plus d’informations sur le sujet : www.dant.app

Brièvement, Dant est un intermédiaire en financement participatif. Outre le financement de travaux, elle peut aussi s’orienter vers le financement d’achat de mobilier.

Cette plateforme se fonde notamment sur la tontine rotative, un peu semblable au principe du love money. Il faut tout de même préciser que ce dernier est dédié au financement du développement d’une entreprise.